Cover

Ces fondateurs se définissent comme des "antipopulistes". TOP 09, le nouveau parti politique dirigé par l’ancien chef de diplomatie tchèque, Karel Schwarzenberg est crédité de plus de 11% des intentions de vote par les sondages, ce qui lui permettrait de devenir la troisième formation du pays, devant le parti communiste, lors des élections législatives prévues au printemps prochain.

TOP 09 se pose en concurrent de l’ODS, le Parti démocratique civique de l’ancien Premier ministre Mirek Topolánek. "Sa stratégie est basée sur toutes les réformes nécessaires que l’ODS, le principal parti de droite, n’a pas osé vendre", écrit Hospodářské Noviny. "TOP 09 fait naître de grandes espérances", ajoute le quotidien économique. Sa popularité augmentera s’il maintient sa volonté de lutter contre la corruption, démontrée par le refus de recruter ce que le site d’information Aktualne.cz appelle les “âmes noires“ : les politiciens corrompus et ayant un passé communiste.