La polémique ne désenfle pas entre Prague et Vienne autour de la centrale nucléaire tchèque de Temelin, près de la frontière autrichienne. Cette fois, la presse autrichienne se proteste face à la décision tchèque de construire un lieu de stockage pour déchets radioactifs au beau milieu du parc naturel de la forêt de Böhmerwald – commun aux deux pays.Der Standard reproche à la République tchèque de ne pas respecter les "accords de Melk". Selon ces accords, Prague doit entretenir la centrale et informer son voisin de chaque nouvelle évolution. Or, Vienne a appris le projet de construction du site de stockage par la presse. "Il paraît que les Tchèques accordent la même importance à ce texte qu’à une patate bohême qui tomberait de l’assiette", écrit Der Standard, pour qui, face au mécontentement de la population, "Prague opte pour la facilité et choisit un territoire militaire dans le parc, à l'abri des protestations".