Un an après l'échec des dernières négociations internationales sur le programme nucléaire iranien, "l'UE veut négocier avec l'Iran”, annonce Die Welt.Le quotidien berlinois rapporte que la chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, a fait cette offre au nom des 5+, c'est à dire l'Allemagne, la France, le Royaume-Uni, la Chine, la Russie et les Etats-Unis. Rappelant que les Etats-Unis et Israël divergent toujours sur la ligne à suivre dans le dossier iranien, Barack Obama privilégiant la diplomatie plutôt que les possibles frappes militaires évoquées par Benjamin Nétanyahou, la Welt dit "Merci à Israel" :

Ne nous voilons pas la face : si l'Europe envoie en reconnaissance l'aussi éloquente qu'impuissante Catherine Ashton pour approcher Téhéran, si Barack Obama hausse le ton envers le défi iranien depuis quelques mois, cela est dû uniquement au fait que les Israéliens gonflent les muscles et prétendent ne plus guère être maitrisables. […] S'ils [les Israéliens] avaient été aussi prudents que la plupart des Etats, Téhéran n’aurait pas de problème pour accéder bientôt à la bombe. [...] En cas d’urgence, c’est l’Occident qui devra seul retirer les armes nucléaires des mains des dirigeants iraniens.