Le marché européen de l'automobile n'en finit pas d'aligner les mauvais chiffres : – 9,7% pour le mois de février, annonce le quotidien économique Les Echos. Les constructeurs français sont en première ligne de ce dévissage. La marque Renault enregistre une baisse de 27,7% tandis que Peugeot plonge de 20,9% et Citroën de 12% (groupe PSA). Une situation qui devrait entretenir la guerre des rabais entre les grands groupes qui vendent souvent 20% en dessous du prix du catalogue. En Italie la situation n’est guère meilleure, note La Repubblica : les ventes de Fiat ont baissé de 16,6% en février 2012 par rapport à février 2011. Ce 16 mars, le PDG du groupe Sergio Marchionne doit rencontrer le chef du gouvernement italien Mario Monti afin de discuter de la stratégie de Fiat pour les années à venir.