Cover

Trois ans après l'adoption par la Commission européenne de la directive sur l'égalité raciale et celle sur l'égalité hommes-femmes sur le lieu de travail, censées "offrir à chaque citoyen de l'Union européenne un niveau minimal de protection légale contre les discriminations", Dilema Veche dresse un premier bilan. L'hebdomadaire de Bucarest constate que "la Roumanie offre un concentré d'exemples négatifs " : on y trouve en effet des exemples d'intolérance liés à l'orientation sexuelle et à des discriminations entre hommes et femmes sur le lieu de travail. De plus, les Roumains sont eux-mêmes discriminés au sein de l'UE, au point que le journal se demande s'ils "ont les mêmes chances que les autres européens". Cité par Dilema Veche, l'eurodéputé Cristian Preda estime qu'en Europe, "les barrières sur le marché du travail n'ont pas encore disparu pour les Roumains et les barrières éthniques affectent beaucoup les citoyens d'ethnie rom".