Cover

La France et l’Allemagne veulent freiner la libre circulation en Europe. La Süddeutsche Zeitung révèle une lettre commune des deux ministres de l’Interieur, qui demande “la possibilité d’un rétablissement des contrôles des frontières intérieures.” Le courrier pourrait être soumis à leurs collègues européens lors de leur prochaine réunion le 26 avril.

Claude Guéant et Hans-Peter Friedrich estiment qu’une suspension du traité de Schengen se justifie lorsque la sécurité est insuffisante aux frontières extérieures de l’UE, et les questions de sécurité intérieure concernent la souveraineté nationale, explique le quotidien de Munich

La Süddeutsche Zeitunng, qui suppose que le rétablissement des contrôles a aussi pour but d’empêcher la migration économique,souligne le risqued’une politique anti-européenne :

Qu’est-ce que ca vaut, une ouverture sous réserve? [...] Quelle valeur a la liberté de circulation si les gouvernements européens peuvent librement la limiter ? Si les Etats membres se retirent sur leur terrain national en cas de problèmes, ils manifestent leur conviction que le petit monde de l’Etat national est bien mieux que l’Europe. Dans ce cas on devrait pas s’étonner si des partis nationalistes, populistes et d’extrème droite progressent partout en Europe. La fermeture temporaire des frontières interieures est une pub en continu pour les ennemis de l’Europe.