Cover

Le business des énergies solaire et éolienne prospère en Tchéquie au point, note Hospodářské Noviny, qu'il commence à ressembler à "une prolifération cancéreuse". Face à la multiplication des demandes des particuliers et des entreprises, mais aussi de spéculateurs attirés par des subventions "pathologiquement élevées" (les plus importantes de l'Union européenne), ČEZ (le principal producteur et distributeur d’énergie électrique du pays) a décidé de suspendre l'octroi des autorisations de branchement des centrales éoliennes ou photovoltaïques à son réseau. Au rythme actuel – 700 nouvelles centrales ont rejoint le réseau en janvier – les subventions coûteraient à l'Etat 800 milliards de couronnes (environ 31 milliards d'euros) d'ici à 2030. De plus, "le boom de l'énergie subventionnée a fait exploser le prix de l'électricité", explique le quotidien pragois. Le prix d'achat par ČEZ est en effet plus du double de celui auquel elle le revend à ses clients.