Cover

"Le harcèlement psychologique dans le couple devient un délit" en France,rapporte en une Le Monde. Les députés ont adopté à l’unanimité, le 25 février, une proposition de loi pour mieux protéger les femmes des violences conjugales. La création de ce délit passible de trois ans de prison et de 75 000 euros d’amende fait débat, écrit le quotidien. Pour la secrétaire d'Etat à la famille, Nadine Morano, cette nouveauté se justifie, car "sur les 80 000 appels reçus tous les ans par le numéro d'écoute sur les violences conjugales, 84% concernent des violences psychologiques". Les magistrats soulignent pour leur part l’absence de moyens des services sociaux chargés d’aider les victimes et dénoncent "une loi d'affichage et de communication", précise Le Monde. "La mesure la plus spectaculaire de la proposition de loi" poursuit le quotidien est l'introduction du bracelet électronique qui, comme cela se fait déjà en Espagne, pourra être imposé à un conjoint violent. En France, en moyenne, une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son compagnon.