La consommation de tabac, d’alcool mais aussi de cannabis des jeunes Français scolarisés de 16 ans s’affiche nettement à la hausse entre 2007 et 2011”, montre une enquête réalisée par le Conseil suédois pour l’information sur l’alcool et les autres drogues et rendue publique par Le Monde. Le classement de la France se détériore par rapport aux 36 autres pays européens étudiés qui eux, enregistrent souvent des progrès.

Le quotidien français souligne que ces “chiffres européens relancent le débat autour de la politique française de lutte contre la toxicomanie qui a été marquée, sous l’ancien gouvernement, par une option répressive.

Une politique qui, selon Jean-Pierre Couteron, président de la Fédération addiction, cité par Le Monde,

est passée à côté de ce qui constitue le gros problème : l’environnement addictogène dans lequel évolue les adolescents dans une société qui favorise les sensations fortes et l’hyperconsommation.

Du côté de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), on fait remarquer que “le problème est que l’objectif a été d’éviter à tout prix le premier usage, alors qu’essayer le cannabis est un signe d’identification chez les jeunes.

Le Monde cite enfin un dernier défaut de cette politique critiquée par les spécialistes :

Une focalisation sur le cannabis alors que le tabac est une porte d’entrée vers cette substance, et que les jeunes sont des polyconsommateurs.