Cover

Dans un livre posthume, un ancien responsable de l'IRA aaccusé le leader républicain Gerry Adams d'être à l'origine d'un des faits les plus sanglants qui ont marqué les tensions en Irlande du Nord, note Irish News. Dans une série d'entretiens accordés avant sa mort, en 2008, Brendan "The Dark" Hughes raconte que l'actuel chef du Sinn Féin avait ordonné en 1972 l'assassinat d'une femme, mère de dix enfants, soupçonnée de collaborer avec l'armée britannique. Adams aurait également été "parmi les dirigeants de l'IRA qui avaient planifié et approuvé la même année l'attentat à la bombe du 'Bloddy Friday', qui avait provoqué neuf morts, dont deux enfants", ajoute le quotidien de Belfast. Adams a toujours démenti être impliqué dans les assassinats et avoir été à la tête de l'organisation séparatiste républicaine. Un déni que Hughes compare à "Hitler affirmant que l'Holocauste n'a jamais eu lieu".