Cover

A la veille du deuxième Sommet européen sur la situation des Roms, qui s’ouvre à Cordoue (Espagne), le 8 avril (journée internationale des Roms), le bureau bruxellois d'Amnesty Internationaldemande à l'UE et aux Etats membres "d'adopter des mesures concrètes afin de mettre fin à la discrimination, à la pauvreté et à l'exclusion avec lesquelles se confronte cette communauté en Europe". Le quotidien roumain Adevărul cite à ce propos Claudio Cordone, le secrétaire général intérimaire d'Amnesty, selon lequel "l'UE ne réussit pas à épingler les autorités nationales quand elles ne respectent pas leurs obligations". "Nous ne pouvons pas accepter l'idée qu'il existe des citoyens de second rang en Europe, et les leaders européens doivent mettre en place un vrai cadre politique cohérent", conclut-il. La communauté rom compte, en Europe, environ 8 millions de personnes.