Cover

"Les débats du Sénat espagnol se dérouleront en 5 langues", titre le quotidien madrilène El Mundo. Le Parti socialiste au pouvoir a voté avec les nationalistes des communautés autonomes pour que toutes les langues officielles du pays, le castillan, le catalan, le basque, le galicien et le valencien, soient parlées dans la seconde chambre du parlement. Le service d'interprétation simultanée prochainement mis en place, "sera semblable à celui des Nations unies ou duParlement européen", ironise le journal. Pour les nationalistes, cette initiative s'intègre dans "la normalité démocratique". Le Parti populaire (PP), a, pour sa part qualifié cette mesure "de totalement idiote" "et ridicule sur la scène internationale (...) avec des sénateurs qui porteront des écouteurs pour se comprendre dans une chambre où tout le monde parle la même langue".