Cover

Il n’y aura pas de délégation officielle du gouvernement italien au prochain Festival de Cannes qui sera inauguré le 13 mai prochain. Le ministre de la Culture, Sandro Bondi, a en effet annulé sa participation pour protester contre la projection de Draquila. Dans ce docufiction, la comique Sabina Guzzanti critique la gestion par le gouvernement de Silvio Berlusconi de l’après-tremblement de terre qui avait frappé L’Aquila en 2009,explique le Corriere della Sera. Le ministre a qualifié le documentaire de "film de propagande, qui insulte la vérité et le peuple italien", rapporte le quotidien. "Bondi devrait plutôt s’inquiéter du fait que l’Italie dépense sept fois moins que la France pour la culture", remarque La Repubblica, alors que le Corriere rappelle que le ministre est sur la sellette depuis que son nom est apparu dans l’enquête sur l’attribution de marchés publics qui a coûté, la semaine dernière, la tête à son ancien collègue, Claudio Scajola, le ministre du développement économique.