La Pologne pourrait stopper le projet germano-russe de construction du gazoduc Nord Stream, qui doit passer par la mer Baltique. La Commission européenne a chargé la Pologne de"purger" le fond de la mer de ses milliers d'armes chimiques datant de la Seconde Guerre mondiale. Un rapport d'analyse détaillé, supervisé par la Pologne, montre que ces armes sont d'une extrême dangerosité. "D'après les estimations, environ 40 000 tonnes d'armes chimiques polluent le fond de la Baltique, sans compter les 300 000 tonnes de munitions qui gisent dans la mer", écrit le quotidien Polska. Depuis le début, Varsovie, Stockholm et Helsinki sont fermement opposés au projet germano-russe. Une des alternatives envisagées à ce risque écologique serait de faire passer le gazoduc par... la Pologne.