Cover

La Banque centrale européenne aura autorité sur les 6 000 banques de la zone euro, selon un projet – en cours d’élaboration – de la Commission européenne, projet qui met Bruxelles en conflit avec l’Allemagne et la BCE elle-même", révèle le Financial Times.

Selon le projet, qui sera officiellement présenté en septembre, les autorités de régulation nationales existantes seront démises de presque tous leurs pouvoirs consistant à fermer ou à restructurer les banques de leurs pays qui font faillite. Le quotidien poursuit :

Un nouveau superviseur bancaire unique serait le changement le plus significatif pour la gouvernance financière de la zone euro depuis la création de la monnaie unique, cela donnerait à l’UE le genre de pouvoir fédéral dont elle a jusqu’à présent cruellement manqué pour s’attaquer de manière décisive à la crise qui dure depuis deux ans

Dans son éditorial, le quotidien économique ajoute :

Si l’indécision ou les désaccords devaient faire capoter l’euro, ce ne serait pas au sujet des achats d’obligations mais à propos de l’union bancaire. Une union bancaire qui ne permettrait pas un contrôle par la zone euro d’une banque Anglo-irlandaise ou d’une Bankia ne vaut pas la peine. Peut-être que Berlin va se rallier à ce point de vue – mais elle ne le fera probablement que si la BCE le fait en premier.

Dans une tribune publiée dans le Financial Times, Le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble, soutient l’idée de limiter l’autorité de la BCE aux banques les plus importantes. Il ajoute : “l’auto-régulation et une surveillance légère ne fonctionnent pas dans le secteur de la Finance”. Il poursuit :

Il est crucial que le nouveau système soit vraiment efficace, et pas seulement en apparence. Nous devons éviter pour de bon l’approche légère et doter ce superviseur de responsabilités réelles et clairement définies, de pouvoirs contraignants et de ressources adéquates.

Dans une interview aux Echos, Michel barnier, le Commissaire européen chargé du Marché intérieur, a déclaré vouloir “poursuivre ce travail et cette poussée vers un système plus intégré”. Soit en d’autres mots, vers une union bancaire :

Cela passe par la mise en place d'un système européen de fonds de garantie des dépôts et de fonds de résolution des crises bancaires. Sur ces points, deux textes sont sur la table et je souhaite qu'ils soient votés assez rapidement.

>