Cover

"La Grèce, l'Espagne, Chypre : l'UE prévoit un paquet de sauvetage XXL", annonce le Financial Times Deutschland. Le quotidien financier de Hambourg révèle que les dirigeants de la zone euro préparent un paquet de sauvetage plus important que prévu pour venir en aide aux "enfants fragiles" de la zone euro. Il devrait être validé au plus tard en novembre :

Des modifications au paquet de sauvetage de la Grèce et au programme prévu pour Chypre, ainsi qu’une deuxième demande d'aide de l'Espagne, pourraient être décidées ensemble. Le calcul derrière cet assemblage est de présenter le paquet comme une solution globale censée faire aboutir tous les efforts entrepris jusqu’à présent pour combattre la crise.

La FTD rappelle que, ainsi que l’a révélé l’hebdomadaire Der Spiegel, un trou de financement de 10 milliards d'euros concernant le deuxième paquet d'aide (jusqu'à 2014) a été identifié en Grèce et que, au Portugal, la politique d'austérité atteint ses limites.

Se référant également au Spiegel, la Kleine Zeitung de Graz affiche en Une un 2 suivi de 12 zéros, pour affirmer que le Mécanisme européen de stabilité financière (MES) sera doté d’un levier financier lui permettant d’augmenter son capital à hauteur de 2 000 milliards d’euros au lieu des 500 millards initialement prévus. Le but : être en mesure de sauver de grands pays comme l’Italie et l’Espagne, explique le quotidien :

C’est le FESF, le fonds qui a précédé le MES, qui servira de modèle. Il dispose d’instruments permettant aux fonds publics de ne couvrir que des parts à haut risque. Le reste est censé venir de créanciers privés pour lesquels le risque sera moindre. Mais ce concept n’a pas marché avec le FESF à cause d’un manque d’investisseurs privés.