Cover

Nous avons besoin d'aide”, clament 22 eurodéputésissus des principaux groupes politiquesà la une de la Tageszeitung. Le 21 juin, ils ont appelé la société civile et la Commission européenne à constituer un contrepoids au puissant lobby du secteur bancaire et financier qui, en l’absence de service spécialisé propre au Parlement, a acquis le monopole de l’expertise. ”Mais il serait naïf de croire qu'il suffit que les ONG recrutent des experts en finance, prévient la TAZ. Cette lutte inégale ne peut être gagnée que si l'on arrive à se passer de spécialistes”, en particulier en favorisant la transparence des marchés financiers.