Cover

Jour de ceux qui vont perdre et qui vont perdre gros” : c'est ainsi que l'Irish News commente le ”budget d'urgence” britannique, ”le plus dur de toute une génération”. Avec ce plan, la TVA devrait atteindre 20% sur des produits comme l'alcool et l'essence, les allocations sociales devraient être réduites et les salaires des fonctionnaires gelés. L'opinion britannique est divisée sur ce budget que le chancelier de l'Echiquier, George Osborne, soucieux de le différencier des plans d'austérité imposés dans les années 80 par les Conservateurs, qualifie ”de dur mais juste”. La tranche la plus riche de la population (10%) devrait ainsi être la première touchée par les mesures d'austérité tandis que les 850 000 revenus les plus faibles seront exemptés d'impôt sur le revenu.