Un mois après les élections législatives, la République tchèque a un nouveau Premier ministre. Petr Nečas, le chef du Parti démocratique civique (ODS, conservateur libéral), a été désigné, le 28 juin, par le président Václav Klaus. ”Le Premier ministre, Nečas, sait déjà où économiser”, titre en une Hospodářské Noviny, qui explique que la coalition de centre-droit s'est engagée à réduire le déficit public, réformer le système des retraites et ”mener la plus grande réforme de santé depuis 20 ans”, tout en luttant contre la corruption.