Cover

C’est "une offre immorale", s’indigne le Handelsblatt. Le géant gazier Gazprom, explique le quotidien économique, propose au groupe énergétique allemand RWE de participer au projet de gazoduc South Stream. Or RWE est un partenaire de Nabucco, le projet concurrent pour acheminer le gaz de la mer Caspienne. L'entreprise parle d'une "offre indécente" mais l'examine tout de même. Handesblatt considère le départ éventuel de RWE comme un coup mortel pour Nabucco et remarque que Gazprom s'appuie sur son lobbyiste Gerhard Schröder, ancien chancelier allemand et bon ami de Jürgen Großmann, le patron de RWE.