Cover

"Merkel n’a pas cédé à propos de la Grèce", titre Pravda : la chancelière allemande a en effet exprimé ses "regrets" pour le refus de la Slovaquie de contribuer au plan de soutien à Athènes, même si le sujet n’était pas au programme de la visite à Berlin du Premier ministre slovaque Iveta Radičová. Piquée sur le vif, celle-ci a saisi l’occasion pour dénoncer les propos "vexants" du Commissaire européen aux Affaires économiques Olli Rehn, qui avait critiqué "le manque de solidarité" de Bratislava, et a rappelé sèchement que la question "*ne fait pas partie des compétence**s*" de la Commission, rapporte le quotidien. Son confrère tchèque *MF Dnes* note quant à lui que "*Radičová a réussi là où Merkel avait dû céder*".