Cover

La France n’a pas confirmé la présence de ressortissants français ni la mort de l’un d’entre eux lors de l’assaut lancé le 16 janvier par un groupe armé se présentant comme la “katiba des Moulathamine” sur le site gazier d'In Amenas, à la frontière algérienne avec la Libye. Les assaillants se sont dits liés à Al Qaïda et ont réclamé la fin de l’intervention militaire française au Mali.