Des restes fossilisés d'hommes préhistoriques – considérés comme les premiers Européens – découverts sur le site d'Atapuerca en Espagne ont révélé que ceux-ci étaient des cannibales "qui appréciaient la chair d'enfant et d'adolescent", écrit Le Figaro. "C'est le premier cas de cannibalisme bien documenté de l'histoire de l'humanité, ce qui ne veut pas dire que c'est le plus ancien", a souligné l'un des codirecteurs des fouilles archéologiques. Les restes vieux de 800 000 ans sont ceux d'un Homo antecessor qui a vécu avant l'homme de Neandertal et l'Homo Sapiens. Les marques de couteau en pierre et de dépeçage observés sur les fossiles montrent qu'il s'agissait "d'un cannibalisme de type gastronomique, pour s'alimenter et non rituel", précise le quotidien.