Cover

Lors de l’inauguration, à Milan, d’un monument aux déportés de la Seconde guerre mondiale, à l’occasion du Jour de la mémoire (qui commémore l’anniversaire de la Shoah), l’ancien Premier ministre Silvio Berlusconi a déclaré que l’Italie était “moins coupable” que l’Allemagne et que “mises à part les lois raciales [1938-1943], Mussolini a fait de bonnes choses” pour le pays. Cette déclaration a provoqué l’indignation des communautés juives dans le monde entier.

Berlusconi est revenu sur ses propos qui ont été fortement critiqué par ses concurrents dans la campagne électorale.