Cover

La Bourse de Milan a perdu 1,34% après que l’action de la compagnie d’extraction de gaz Saipem, contrôlée par le géant italien de l’énergie ENI, a chuté de 34% à la suite de mauvaises prévisions. En décembre dernier, Saipem s'est retrouvé au coeur d'un scandale de corruption en Algérie, un de ces principaux pays d’opération, et qui a provoqué la démission de son PDG.

Selon Linkiesta, cette affaire serait l'illustration d’une lutte de pouvoir entre le gouvernement algérien, qui contrôle la compagnie nationale de gaz Sonatrach, et les tout-puissants services secrets. Le site d'information avance que la prise d’otages survenue dans le champ gazier d’In Amenas pourrait être liée à cette lutte de pouvoir.