Cover

"La charge explosive des dettes étatiques", titre le Handelsblatt qui annonce la fin du répit et le retour de la nervosité en Europe. "Pas à pas, les Etats en crise glissent dans de nouvelles difficultés". Au Portugal, en Grèce et en Irlande, les rendements des obligations d’Etat atteignent des niveaux record, respectivement 5,7%, 11,6% et 5,8%. Ces Etats sont dans la ligne de mire du commissaire aux Affaires économiques et monétaires Olli Rehn qui s’apprête à les appeler publiquement à respecter leurs objectifs d'austérité pour 2011. Pourtant, note le quotidien allemand, au Portugal, "le budget de rigueur 2011 risque d'échouer au Parlement", en Irlande, "les coûts du sauvetage des banques explosent", ce qui fait du pays un candidat potentiel aux 750 milliards d’euros du fonds de sauvetage européen. Quant à la Grèce, elle "n'a toujours pas fait le ménage dans ses statistiques budgétaires".