Cover

Le tristement célèbre “spread” – la différence entre les taux de rendement des obligations italiennes et des obligations allemandes – a augmenté de 287 point alors que la Bourse de Milan a perdu 4%. Le quotidien de centre-gauche y voit la conséquence de l’agitation autour de la banque Monte dei Paschi et de la “démagogie irresponsable” de Berlusconi qui promet de rembourser la taxe d’habitation introduite par le Premier ministre Mario Monti.

La Repubblica cite un rapport de JP Morgan selon lequel Berlusconi, qui monte régulièrement dans les sondages à trois semaines des élections des 24 et 25 février, pourrait faire de nouveau de l’Italie “un risque pour l’Europe”.