Cover

Les pays les moins touchés par la crise, comme l'Allemagne ou le Royaume-Uni, veulent imposer un budget plus restrictif pour la période 2014-2020. Une position contraire à celle des pays du Sud de l'Europe, comme l'Espagne, l'Italie ou le Portugal.

Cette oppositon constitue "une profonde division", note le quotidien madrilène qui précise que le budget devrait se chiffrer à 960 milliards d'euros. “Pour la première fois dans l'histoire" de l'UE, il sera inférieur au précedent.