Cover

Une enquête a été officiellement ouverte sur Paolo Scaroni, le PDG du géant italien de l’énergie ENI, dans un scandale de pot-de-vin dans laquelle l’entreprise serait impliquée.

ENI est accusée d’avoir versé 200 millions d’euros de pot-de-vin à travers sa filiale Saipem pour s’assurer un contrat de 11 milliards de dollars avec son homologue algérienne Sonatrach. A la suite de ces révélations, ses actions ont chuté.