Cover

Depuis le mois de janvier, "l'Etat portugais a accumulé des dettes à un taux de 2,5 millions d'euros de l'heure', titre Público. Ce calcul a été réalisé par l'économiste João Duque, qui dans une interview donnée au journal de Lisbonne, explique que le Portugal "est confronté aux dettes à un rythme insoutenable, d'autant plus difficile à soutenir qu'il entend répondre aux dépenses qui ne cessent d'augmenter de l'Etat". Pour l'économiste et président de l'ISEG (école de commerce et de management), "*l**e pays envoie de mauvais signes aux marchés et les investisseurs peuvent pousser les premiers ministres à démissionner en leur coupant simplement les vivres*". A l'heure actuelle, note le journal, la dette portugaise s'élève à 146 milliards d'euros. Depuis janvier, elle a augmenté de 14,2 milliards d'euros, approchant désormais dangereusement la marge de dépassement de 17,4 milliards d'euros que l'Etat s'est autorisée pour l'année.