Cover

"Les opposants à l’énergie nucléaire encerclent le gouvernement", constate le Tagesspiegel. Le 18 septembre, plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté devant la Chancellerie pour protester contre l’allongement de la durée de vie des centrales nucléaires. Ceux qui critiquent l’accord entre le gouvernement et l'industrie nucléaire comme "une attaque contre la démocratie" et une "abolition de l'abolition" ont oublié que la fin de l'énergie nucléaire est un fait décidé en Allemagne, considère le quotidien, tandis que la Tageszeitung remarque que les contestataires "viennent de plus en plus du propre camp politique" de la chancelière Angela Merkel.