Cover

“Le Maroc inonde Melilla d’immigrés illégaux”, annonce El Periódico de Catalunya. Depuis le début de l’année, plus de 400 personnes sont arrivées dans l’enclave espagnole au Maroc. Les relations entre les deux pays sont ”perturbées” depuis que des incidents ont opposé la police espagnole à des Marocains en août dernier, explique le quotidien. Le Maroc ne coopère plus pour contrôler la frontière maritime. El Periódico souligne que cette situation pourrait créer un “appel d’air” pour les migrants en provenance principalement d’Afrique sub-saharienne. Le 20 septembre, en marge d’un sommet de l’ONU, le Premier ministre Zapatero a demandé au roi du Maroc Mohamed VI de mieux contrôler les flux migratoires.