Cover

La Commission européenne doit présenter ses prévisions économiques pour les 27 pays de l’UE, le 22 février. La France, dont le déficit public devrait atteindre au moins 3,6% en 2013, et dont la croissance devrait être quasiment nulle (0,1%), est en position délicate.

La Commission n’envisage pas pour l’instant de sanctions contre Paris mais devrait renforcer sa surveillance sur les comptes et le budget.

Le gouvernement français va devoir s’engager à réduire, d’ici à l’année prochaine, les dépenses publiques et à mener des réformes structurelles.