Cover

Moscou tente de bloquer l’exploitation du gaz de schiste roumain, qui réduirait la dépendance énergétique de la Roumanie et de l’Union européenne vis-à-vis de la Russie, estime le quotidien.

Fin janvier, le Premier ministre Victor Ponta a changé de position sur le sujet, après avoir annoncé au printemps 2012 qu’il était opposé aux forages.

“Une main russe” serait ainsi derrière les protestations contre les forages à Bârlad, dans l’Est de la Roumanie, où plus de 8 000 personnes ont manifesté le 27 février contre l’exploitation de cette ressource.