Cover

Handelsblatt déplore en une “Le nouvel agenda du SPD”. Le  quotidien regrette  que la politique économique des sociaux-démocrates allemands ait radicalement changé par rapport à l’Agenda 2010, mis en place il y a 10 ans par l’ancien chancelier social-démocrate Gerhard Schröder.

Cet agenda, qui recouvre un ensemble d'importantes réformes du marché du travail et des assurances sociales menées entre 2003 et 2005 par la coalition SPD-Les Verts, a, pour le quotidien économique

été la base de la croissance de l'économie nationale allemande [...] même s’il a divisé non seulement les sociaux-démocrates mais aussi la société [allemande].

Or, contrairement à Gerhard Schröder, l’ancien ministre des Finances et actuel candidat social-démocrate aux élections de 2013, Peer Steinbrück, n’arrive pas à s’imposer “en tant que spécialiste de l’économie”, constate le journal, qui explique que:

Ses revendications, qui consistent à augmenter les impôts des riches et à mettre en place un contrôle plus stricte des banques [...], ont irrité les milieux économiques [...]

Et même s’il “saisit l’occasion de l’anniversaire de l’agenda” pour courtiser les entreprises, “le scepticisme persiste”, conclut Handelsblatt.