Cover

Près de 150 députés du parti de centre-droit PDL (Parti du peuple de la liberté) ont investi le tribunal de Milan pour protester contre ce qu’ils estiment être “une persécution judiciaire” de leur leader Silvio Berlusconi. Les manifestants ont lancé un appel au président italien Giorgio Napolitano pour qu’il suspende les poursuites judiciaires contre l’ancien Premier ministre.

Le 7 mars dernier, Silvio Berlusconi a été condamné à un an de prison pour violation du secret de l’instruction, même s’il est peu probable qu’il fasse sa peine, le délai de prescription étant sur le point d’expirer. Il doit également répondre à l'accusation de relations sexuelles avec une prostituée mineure, tandis qu’un ancien sénateur a récemment avoué qu’il avait accepté 2 millions d’euros de pots-de-vin pour quitter la coalition de centre-gauche au pouvoir en 2007, ce qui avait provoqué la chute du gouvernement de Romano Prodi.

Le porte-parole du mouvement de Beppe Grillo M5S a annoncé, tout comme le Parti démocrate (PD), qu'il voterait pour l’arrestation de Silvio Berlusconi si nécessaire.