Cover

Les agriculteurs tchèques ont découvert qu’ils avaient perdu 300 millions d’euros de subventions dans les négociations sur les coupes dans l’agriculture qui ont marqué les discussions sur le prochain budget européen pour les années 2014-2020.

La baisse du budget du Fonds rural de développement a été décidée avec l’aval du Premier ministre Petr Nečas dans l’intention de revaloriser l’allocation du Fonds de cohésion. Le Premier ministre a cependant omis d’en informer son gouvernement ainsi que le Parlement tchèque.

Le Financial Times inscrit Nečas dans la liste de ceux qui ont le plus perdu au dernier Conseil européen de février, tandis que les agriculteurs tchèques adressent une lettre de protestation au ministère de l’Agriculture pour dénoncer cette décision.