Les dettes de SkyEurope, qui vient de déposer son bilan, ont grimpé à la vitesse d‘une fusée ces six dernières années. La compagnie aérienne slovaque, à laquelle un tribunal de Bratislava a donné trois mois pour se redresser, "joue son va-tout, et risque la faillite", titre Hospodářské Noviny. Pour la première fois, le 22 juin, ses problèmes financiers ont affecté ses passagers : l'aéroport de Paris-Orly a saisi un de ses Boeing. En ce début d’été, "période-clé en termes de revenus“, note le quotidien économique tchèque, "la confiance des passagers est essentielle pour SkyEurope", si elle veut survivre.