Cover

Le président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi”, (représenté sous les traits de Charles XIV Jean de Suède), “sauve l'euro et ruine les épargnants” écrit le quotidien économique.

Dans un long dossier consacré à l’action de la BCE, le journal note que

la BCE et les autres banques centrales noient le monde avec de l’argent pas cher depuis le début de la crise financière. Dans un premier temps, elles ont calmé les marchés, mais il y a des risques : l’apparition de nouvelles bulles [financières], alors que les assureurs ont du mal à trouver des investissements et que les épargnants sont menacés de perdre leur épargne.