Cover

"La gendarmerie utilise un fichierillégal qui vise les Roms et les gens du voyage", révèle Le Monde. De 2000 à 2004, les Roms interpellés ont été classés par nationalité, explique le quotidien, qui souligne qu’"il ne s’agit pas de Hongrois ou de Géorgiens – qui pourraient être des Roms, mais bien des Roms qui sont hongrois ou géorgiens". L’existence de ce fichier, baptisé MENS (minorités ethniques non sédentarisées) contredit les affirmations officielles selon lesquelles il n’y a pas en France de statistiques basées sur les origines raciales et ethniques. Quatre associations de Roms et de gens du voyage ont saisi la justice. En septembre, la Commission européenne avait déjà menacé de poursuivre la France pour discrimination ethnique.