Cover

Le ministre des Affaires étrangères italien, Giulio Terzi, a démissionné de façon inattendue le 26 mars, suite à une querelle diplomatique avec l’Inde. Celle-ci porte sur l’extradition de deux militaires italiens accusés d’avoir tué deux pêcheurs indiens qu’ils avaient pris pour des pirates, lors de l’escorte d’un pétrolier dans l’océan indien.

Terzi a déclaré qu’il n’était pas d’accord avec cette décision d’extrader ces hommes, une décision qui infirme une position antérieure du gouvernement italien. Le refus antérieur avait suscité la colère de Delhi.

Le Premier ministre Mario Monti et le Président Giorgio Napolitano ont manifesté leur déception, alors que l’incertitude règne dans le pays en raison des résultats indécis des élections récentes. Terzi est également soupçonné de vouloir exploiter la colère populaire pour faire avancer sa carrière politique.