Au moment où le Parlement européen doit s'exprimer sur l'extension de 14 à 20 semaines de la durée minimale du congé maternité en Europe, "les critiques ne manquent pas", note le Dagens Nyheter. Selon le quotidien suédois, en effet, lamesure ne fait pas l'unanimité au sein de l'Union, car "cela revient cher, cela ne convient pas à tous les pays et cela rendrait plus difficile pour les jeunes femmes de trouver un travail". Certes, les coûts seraient importants, reconnaît le journal, "mais que deviendra l’Europe s’il n’y est pas possible de combiner enfants et travail ?" "La plupart des partis qui s’opposent au congé maternité commun cherchent aussi à fermer les frontières de l´Europe encore plus. Mais l´Europe a besoin d´enfants aussi bien que d´immigrés". Voilà pourquoi "il est raisonnable d’avoir certaines règles communes sur le marché de travail", dont fait partie le congé maternité, même si, estime le Dagens Nyheter, "la proposition actuelle est beaucoup trop détaillée : un mimum de règles claires serait suffisant. Trop de règles compliquées ne font que faire le jeu des populistes".