Cover

L’ancien président polonais Lech Kaczyński et les 95 autres victimes du crash aérien de Smoleńsk le 10 avril 2010 ont été tuées par un attentat à la bombe – c’est la thèse principale des hommages rendus à l’occasion du troisième anniversaire de l’accident à Varsovie, organisés par le parti d’opposition Loi et Justice (PiS) dirigé par le frère jumeau du président Kaczyński, Jarosław.

Les commissions officielles polonaise et russe qui enquêtent sur l’accident ont mis en cause le pilote qui aurait essayé d’atterrir dans un brouillard épais, mais le PiS soutient que des explosifs étaient placés sur ce vol et soupçonne une implication russe et des complicités polonaises.

Cependant, le quotidien dit ne pas croire à ces théories d'assassinat, soulignant qu’elles sont contradictoires et ne s’appuient pas sur des faits.