Cover

Dans ses prévisions sur l’économie mondiale en 2013, le Fonds monétaire international considère que la zone euro continue de se situer à "l'épicentre" de la crise, avec une baisse du PIB de la zone euro de 0,2%.

Le FMI, qui organise cette semaine sa réunion de printemps, estime que les Etats-Unis et les pays émergents sortent de la crise, mais que l'Europe reste affectée par des obstacles importants, comme le faible montant des liquidités ou la lenteur dans la marche vers l'union bancaire.

Le Japon figure également parmi les pays à faible croissance, avec une "différence substantielle" par rapport à l’Europe, note le quotidien : "Le gouvernement japonais vient de mettre en marche un plan de croissance agressif" alors qu'en Europe, l'austérité "mène la danse".