Cover

Le changement de politique énergétique en Allemagne "est une malédiction", estime Handelsblatt. Car plutôt qu’une pénurie, la sortie du nucléaire décidée en 2011 a engendré une surproduction de courant solaire et éolienne, provoquant une saturation des réseaux électriques.

Les rapports de l’autorité de contrôle chargée de la sécurité du système se lisent "comme un polar", constate le quotidien économique allemand qui en cite des extraits :

La sécurité du réseau n’était pas toujours garantie. [...] Nous sommes intervenus plus de 40 fois et nous devons couper des centrales et des parc éoliens entiers du réseau ce qui met en danger la sécurité du système. Nous vivons des situations de stress qui sont de moins en moins gérables.

En 2012, 23 % de la production électrique en Allemagne provenait des énergies renouvelables et il est prévu de la faire passer à 80% d’ici à 2050.