Cover

"En toute noblesse, ils ont affirmé une intention simple. Ils sont venus, disent-ils, non pas pour enterrer une figure politique ou un "isme" mais une femme de chair et de sang", écrit le quotidien au lendemain des funérailles de l’ex-Premier ministre Thatcher qui ont eu lieu le 17 avril.

Au terme d’une procession qui a parcouru le quartier gouvernemental de Westminster à Londres, une cérémonie s’est tenue dans la cathédrale Saint-Paul en présence de la Reine Elisabeth II.

Pour le quotidien de centre-gauche, cette cérémonie n’était pas seulement l’enterrement de la Premier ministre qui a écrasé les syndicats mais aussi celui des années 80 dans leur ensemble.