Cover

Malgré le soutien du Parti démocrate (PD), du Parti du peuple de la liberté (PDL) et de celui de la formation du Premier ministre Mario Monti, Franco Marini n'a pas réuni les deux-tiers des grands électeurs requis pour accéder à la présidence de la république.

La candidature de Marini était le résultat d’un accord critiqué passé entre le leader du PDL Silvio Berlusconi et son homologue Pier Luigi Bersani du PD, dont près de la moitié des députés ne l’a pas approuvé.

Le 19 avril, Bersani a annoncé que le nouveau candidat du PD à la présidence sera Romano Prodi, l’ancien Premier ministre et président de la Commission européenne. Même si les autres partis ne le soutiennent pas, il pourrait gagner avec les seules voix du PD, puisque le quatrième vote prévu ce même jour se joue à la majorité simple.