Cover

Selon des informations recueillies par la Voix du Luxembourg, le gouvernement luxembourgeois serait au courant depuis 2006 d’une éventuelle implication de Stay-behind (un réseau secret de l’OTAN censé contrer une invasion du Pacte de Varsovie avec l’aide entre autres de groupuscules d’extrême droite) dans le "Bommeleeër", une série d’attentats perpétrés dans le Grand-Duché dans les années 1980.

Le quotidien révèle qu’une réunion entre le Premier ministre Jean-Claude Juncker, le ministre de la Justice Luc Frieden, le chef des Renseignements Marco Mille et deux de ses collaborateurs a eu lieu en janvier 2006 et a été enregistrée à l’insu des ministres.

La révélation est publiée alors que se tient le procès des deux anciens gendarmes accusés des attentats, qui avaient fait 5 blessés et provoqué un traumatisme dans le pays.