Cover

"L’Europe se mutine contre Merkel“, constate le Financial Times Deutschland. Le 25 octobre, le conseil des ministres des Affaires étrangères de l’UE a rejeté l’accord franco-allemand sur les sanctionsenvers les pays que le quotidien qualifie de "pécheurs du déficit". Et lors du sommet européen du 28, la chancelière "risque une raclée mémorable", prévient le journal, car sa proposition de retirer le droit de vote aux Etats trop endettés pourrait ne même pas être discutée. Elle "a réussi à monter contre elle la majorité des Etats européens, son partenaire de coalition et l'opinion publique allemande“, note le FT Deustchland.