Cover

Le 24 avril, le chef par intérim du Parti démocrate (PD) Enrico Letta, 46 ans, s’est vu confier la tâche de former un gouvernement par le président de la République Giorgio Napolitano. Il a immédiatement entamer les discussions avec les centristes de Choix civique (Scelta civica) et avec le Parti de la liberté du peuple (PDL) de Silvio Berlusconi.

Les négociations achoppent déjà sur plusieurs points. Le PDL veut placer ses membres éminents aux postes-clés, comme les ministères de l’Intérieur ou de l’Education, alors que le PD milite pour des personnalités extérieures au parti.

Le ministère de l’Economie, poste crucial, devrait être confié au président de la Banque d’Italie Fabrizio Saccomanni.

Un autre obstacle à la formation d’un gouvernement est la volonté de Berlusconi d’annuler la très impopulaire taxe foncière introduite par le Premier ministre sortant Mario Monti, et de rembourser ce qui a déjà été payé, une mesure qui selon le PD provoquerait de nouveau une nouvelle urgence financière.

Le vote de confiance à Enrico Letta devrait avoir lieu le 29 avril.